Sélectionner une page

Recherche

Depuis octobre 2019, je me suis engagé dans la recherche et réalise un doctorat. Mon directeur de thèse est Serge Briffaud. Si vous vivez à La Réunion, vous l’avez peut-être rencontré à l’occasion de ses travaux sur la savane… Le laboratoire auquel je suis rattaché est l’UMR Passages à Bordeaux.

Sujet : « Jardin tropical et quête de la biodiversité. Transmission, évolution et renouvellement des pratiques et savoirs jardiniers à La Réunion ».

L’hypothèse est que le « jardin », constitue un lieu stratégique pour une réponse adaptée aux enjeux écologiques contemporains dans le monde tropical ; un lieu dans lequel peuvent être (re)découvertes, repensées, partagées, saisies en leur diversité et culturellement intégrées les pratiques respectueuses du vivant.

Le terrain de recherche se situe à l’île de La Réunion qui est un des hot-spots planétaires de biodiversité. Le projet s’appuie sur l’expérience de l’École du Jardin Planétaire, créée en 2013, et plus généralement sur mon expérience réunionnaise de paysagiste concepteur. Il semble que nous assistons aujourd’hui à une perte des savoirs et savoir-faire « traditionnels » relatifs au jardinage, consubstantielle à une mutation des modes d’habiter insulaires, de l’organisation, des usages et du statut de l’espace domestique. L’un des objectifs de la thèse est d’étudier ces mutations du jardin et du jardinage réunionnais, sur la base d’enquêtes menées auprès de jardiniers dans divers secteurs de l’île, différenciés du point de vue bioclimatique, social et paysager.

Mon travail s’oriente, pour partie, vers une démarche de recherche fondamentale, menée auprès de jardiniers à travers des entretiens filmés. Il fait par ailleurs appel à une méthodologie de recherche en situation d’expérimentation avec comme support un « jardin expérimental » sur une petite parcelle dans l’Ouest de l’île. Ce jardin, co-créé par des jardiniers aux profils différents, est un lieu voué au partage des expériences permettant d’analyser, au cœur même de l’action, les modalités de la confrontation et de la transmission des savoirs des jardiniers, ainsi que leurs incidences sur le vivant.

Pour concrétiser le projet de jardin expérimental, je suis à la recherche de jardiniers intéressés pour participer à cette expérience. La démarche s’envisage sous la forme d’un travail d’échanges, une co-conception et des travaux concrets de jardinage sur un site très intéressant.

Que vous soyez expérimenté(e) ou non en tant que jardinier n’a pas d’importance.

Si vous souhaitez participer à cette expérience et mettre les mains dans la Terre, contactez moi.